La grande saucisse

Il y a très, très longtemps, il y avait une grande famine à Königsberg. Le matin, les enfants recevaient de leur mère un petit morceau de pain et une gorgée de lait. Et même s’ils avaient extrêmement faim, ils ne recevaient rien de plus avant le dîner. Cela faisait mal à la mère de voir ses enfants comme ça, mais il n’y avait tout simplement plus de nourriture.

Les rats et les souris, les chats et les chiens étaient déjà mangés et il n’y avait aucun espoir de jours meilleurs. Pour aggraver les choses, il a plu tout l’été et il n’y a pas eu de récolte dans les champs. Nulle part les enfants n’applaudissaient, nulle part les enfants ne jouaient joyeusement, nulle part on ne voyait de visages heureux.

Tout le monde était triste. Tous les magasins étaient fermés et les rues autrefois animées étaient désertes. Tout était sombre et funeste.

En ces temps difficiles, les personnes les plus âgées et les plus sages de la ville se sont réunies pour discuter. La famine devait cesser. Chaque participant est venu avec une suggestion, mais rien ne semblait assez bon. Un mois s’est écoulé sans qu’aucune solution ne soit trouvée, c’est alors que le plus sage d’entre eux s’est levé et a dit : « À cause de toute cette misère, les gens sont devenus découragés. Il est de notre devoir de leur remonter le moral. De leur faire oublier les moments difficiles.

Les autres participants étaient d’accord et il a été décidé qu’avec les dernières pièces du trésor de la ville, on ferait une grande saucisse. Et chaque citoyen en aurait un morceau. Eh bien, Königsberg est juste au bord de la mer, alors deux personnes sont parties sur un bateau pour trouver des cochons, du poivre, du sel et d’autres épices, car près de la ville on ne trouvait rien. Au bout de quelques semaines, ils sont revenus avec des bateaux pleins de nourriture. Tous les bouchers de la ville ont dû se rendre à l’hôtel de ville et ont reçu l’ordre de faire une grande saucisse.

Les bouchers l’ont fait avec plaisir ! En un mois, ils avaient fabriqué une saucisse comme personne n’en avait jamais vue. Devant la porte de la ville, un grand terrain de fête a été aménagé. De grands poteaux avec des fleurs et des drapeaux colorés lui donnaient une atmosphère de fête. Et il y avait une énorme table sur laquelle ils mettaient la saucisse.

Et c’était un sacré boulot ! Une longue rangée de deux personnes côte à côte portaient les saucisses sur de grands bâtons jusqu’à la table. Devant, les musiciens de la ville, avec un tambour, une trompette et une flûte, puis le maire et les membres du conseil municipal. Et pour clore le tout, les habitants de la ville qui applaudissent.

Une fois arrivés sur le site, les saucisses ont été posées et les musiciens ont joué de la musique joyeuse. Après cela, le maire a tenu un discours et les enfants de l’école ont chanté des chansons. Puis ils ont commencé à diviser la saucisse. Vous auriez dû voir les visages heureux des enfants !

Car quand on n’a pas bien mangé depuis longtemps, c’est un bonheur de pouvoir manger à volonté. Surtout pour les enfants. Après que tout le monde ait fini de manger, il restait encore beaucoup de saucisses.

Chacun était autorisé à ramener chez lui autant de saucisses qu’il pouvait en porter. Il a fallu deux jours et deux nuits entières pour découper et diviser la saucisse. Lorsque cela a été fait, les citoyens ont repris espoir en l’avenir. Les enfants riaient et étaient de nouveau heureux. L’année suivante, la récolte fut fructueuse et la famine prit fin. Partout dans le monde, on raconte aux enfants l’histoire de la grande saucisse de Königsberg. Et tous ceux qui l’entendent commencent à saliver.

image_pdfDownloadimage_printPrint