Marchand de sable

Personne dans le monde entier ne connaît autant d’histoires que le marchand de sable. Vous aussi, vous avez probablement entendu de nombreuses histoires à son sujet. Il vient voir tous les gentils petits enfants quand ils dorment et s’assure qu’ils vivent les plus belles aventures dans leurs rêves. Il le fait en tournant son parapluie magique au-dessus de ta tête. Mais si tu as été méchant, le marchand de sable fait tourner son autre parapluie. Celui-ci n’a rien sur lui et tu ne rêves pas toute la nuit. La sensation est étrange quand on se réveille le matin.

Chaque jour, le marchand de sable va aussi voir un petit garçon. Ce petit garçon s’appelle Hjalmar. Chaque jour, le marchand de sable raconte une histoire différente à Hjalmar.

  • Save

Le premier jour, c’était un lundi, le marchand de sable transforme la chambre d’Hjalmar en un magnifique jardin avec les plus beaux arbres et plantes. Alors qu’Hjalmar profite de tout cela, un bip vient du tiroir de son bureau. Il y a son cahier, mais toutes les lettres sont tordues. Le marchand de sable apprend aux lettres à se tenir droites. Mais quand Hjalmar se réveille le lendemain matin, elles sont malheureusement tout aussi tordues qu’avant.

Le mardi soir, le marchand de sable soulève Hjalmar dans le grand tableau accroché au mur. Il écoute le chant des oiseaux, regarde les châteaux et salue les princesses. C’est comme s’il avait atterri dans un conte de fées. Hjalmar se réveille le matin avec un sentiment de satisfaction.

  • Save

La troisième nuit, il pleut très fort dehors. Quand le marchand de sable ouvre les fenêtres, il y a de l’eau jusqu’au rebord de la fenêtre. Alors il emmène Hjalmar avec lui sur un grand bateau. Ils naviguent sur une mer agitée et Hjalmar est émerveillé. À un moment donné, une cigogne se pose sur le bateau. Je peux venir faire un tour ? “Mes ailes sont si fatiguées”, répond l’animal. Il est mis avec les canards, les oies et les poulets et commence à raconter des histoires sur l’Afrique. Les autres animaux ne le comprennent pas et se moquent de lui. Hjalmar a pitié de lui et libère la cigogne. Il se réveille alors dans son propre lit et repense aux belles choses qu’il a vues.

  • Save

Jeudi soir, Hjalmar a une aventure très spéciale prévue par le Marchand de sable. Il doit assister au mariage de deux petites souris ! Le marchand de sable rétrécit Hjalmar pour qu’il rentre dans le trou de la petite souris. Là, Hjalmar vit le plus beau mariage auquel il ait jamais assisté. Pour le dessert, il y a un petit pois avec les noms des mariés. Hjalmar n’a jamais rien vu d’aussi spécial.

  • Save

La nuit suivante, le marchand de sable raconte que les adultes qui ont fait quelque chose de mal lui demandent souvent s’il ne peut pas leur faire de plus beaux rêves. Ils aimeraient payer pour cela, mais le marchand de sable n’est pas à vendre. Ensuite, Hjalmar est à nouveau emmené à un mariage par le marchand de sable. Cette fois, les deux poupées de sa sœur se marient. Hjalmar a déjà vu cela auparavant, mais c’est quand même un beau mariage auquel il peut assister.

Le samedi, Hjalmar attend avec impatience la visite du “Marchand de sable”. Mais aujourd’hui, le marchand de sable n’a pas le temps de raconter une histoire. Il nous dit que le monde entier doit être nettoyé, car demain c’est dimanche. Le plus gros du travail est fait en nettoyant toutes les étoiles. Puis le portrait de l’arrière-grand-père de Hjalmar vient perturber la visite. Il pense que le limier ne devrait pas raconter de bêtises à son arrière-petit-fils. Les étoiles ne peuvent pas être polies, n’est-ce pas ? Hjalmar se réveille un peu confus.

  • Save

La septième nuit, le marchand de sable a pensé à quelque chose de spécial pour Hjalmar : “Je veux te montrer mon frère”, dit-il. On l’appelle aussi le marchand de sable, mais il ne connaît que deux histoires. L’une est la plus belle histoire du monde, et l’autre est la plus horrible qui soit. Le limier soulève Hjalmar et montre son frère. “Les gens l’appellent aussi la Mort. Mais il n’est pas aussi effrayant qu’on le décrit parfois.” Hjalmar regarde et voit que la Mort porte une belle cape de velours et qu’elle est à cheval. La Mort veut voir les bulletins de notes de tout le monde. Si ton bulletin est bon, tu peux monter sur le cheval et entendre la merveilleuse histoire. Si ton bulletin est mauvais, tu dois monter à l’arrière et écouter l’histoire horrible. Hjalmar réfléchit un moment et dit : “Je n’ai pas peur de la mort.” “Tu n’as pas à avoir peur, mon garçon, assure-toi simplement d’avoir un bon bulletin”, répond le marchand de sable.

5 / 5. 1

  • Save