Cendrillon

Il y a longtemps, il était une fois une belle et douce petite fille. Quand elle était toute petite, sa mère tomba malade. Sur son lit de mort, la mère appela sa fille auprès d’elle. Elle lui dit : « Vis toujours bien et honnêtement et le monde sera bon pour toi aussi. Juste après ces mots, elle ferma les yeux pour toujours. Le père de la fille était un riche homme d’affaires qui voyageait souvent. Peu de temps après la mort de sa femme, il s’est remarié.

Avec sa nouvelle femme, l’homme d’affaires eut deux autres filles. Elles étaient belles au physique mais mauvaises à l’intérieur et étaient très méchantes avec leur demi-sœur. Elles lui enlevaient ses beaux vêtements et lui faisaient faire toutes les corvées de la maison. La nuit, elle n’avait pas le droit de dormir dans un bon lit douillet, mais devait s’allonger devant la cheminée. Par conséquent, ses vêtements étaient toujours couverts de cendres et on l’appelait Cendrillon. Cendrillon pensait constamment aux paroles de sa mère et ne se plaignait jamais de ce qu’elle avait à faire.

Lorsque le père de Cendrillon repartit en voyage, il demanda à ses filles ce qu’elles voulaient. Les filles les plus jeunes demandèrent les vêtements les plus chers et les plus beaux bijoux. Cendrillon ne désirait que la première brindille qui heurterait le chapeau de son père au retour. Sur le chemin du retour, le père de Cendrillon roulait sous un noisetier. Une brindille frôla sa tête et il se souvint de la promesse faite à sa fille aînée. À la maison, Cendrillon fut ravie de la brindille. Elle la planta sur la tombe de sa mère et se mit à pleurer. Grâce à ses larmes, la brindille devint un beau noisetier. Chaque jour, Cendrillon se rendait sur la tombe et chaque jour, il y avait un petit oiseau blanc dans l’arbre. Chaque fois que Cendrillon souhaitait quelque chose, le petit oiseau exauçait son vœu.

Lorsque les trois filles furent en âge de se marier, le roi organisa une fête qui dura trois jours. Toutes les belles filles du pays furent invitées. Après tout, le prince était à la recherche d’une épouse. Les sœurs furent également invitées, mais sa marâtre ne voulut pas laisser partir Cendrillon. De toute façon, tu n’as pas de beaux vêtements à porter au bal », dit-elle à Cendrillon. Cendrillon écouta, mais en aidant ses sœurs à se coiffer et à mettre des robes, elle pleura doucement. Une fois que tout le monde fut parti au bal, Cendrillon s’assit sous le noisetier et supplia le petit oiseau de lui donner de l’or et de l’argent. Aussitôt, une magnifique robe et des chaussures assorties tombèrent. Cendrillon se changea rapidement et se rendit au bal.

Au bal, le prince ne put détacher ses yeux de Cendrillon et dansa avec elle toute la soirée. Personne n’a reconnu la jeune fille. Lorsque le prince voulut la ramener chez elle, Cendrillon s’échappa rapidement. Le lendemain soir, la même chose se produisit. Dans une robe encore plus belle, Cendrillon arrive à la fête et danse avec le prince toute la soirée. Et à nouveau, elle s’en alla avant que le prince ne sache qui elle est.

Et le troisième soir de la fête également, Cendrillon se rendit chez le noisetier. Cette fois, elle reçut la plus belle robe qu’elle ait jamais vue et des chaussures entièrement dorées. A nouveau, Cendrillon et le prince dansèrent toute la nuit. Cette fois, le prince était déterminé à ne pas laisser Cendrillon s’échapper et avait rendu les escaliers collants. En conséquence, Cendrillon a perdu sa chaussure gauche alors qu’elle s’enfuyait chez elle.

Le prince saisit la chaussure dans l’escalier et décida de partir à la recherche de la jeune fille. « Celle qui s’adapte à cette chaussure sera ma femme ». De nombreuses filles essayèrent d’enfiler la chaussure, mais elle n’allait à personne. Les méchantes sœurs essayèrent aussi, mais elles ont toutes deux des pieds beaucoup trop grands. Puis-je aussi l’essayer ? » demande timidement Cendrillon. Elle y est autorisée et, à la surprise générale, la chaussure lui va parfaitement. Le prince la reconnut alors et l’emmena dans son château. Cendrillon et le prince se marièrent et vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours.

0Shares
0 replies on “Cendrillon”